Guerre révolutionnaire contre guerre civile

La guerre d'indépendance américaine, parfois connue sous le nom de guerre d'indépendance américaine, a été une guerre entre la Grande-Bretagne et les 13 colonies d'origine, de 1775 à 1783. Causée par le ressentiment colonial des impôts britanniques et des règles et règlements stricts et peu pratiques, elle a finalement mené au développement des États-Unis en tant que nation indépendante. Combattue de 1861 à 1865, la guerre civile américaine était une guerre entre l'Union (presque tous les États du nord et de l'ouest) et les États confédérés d'Amérique (presque tous les États du sud), principalement pour la pratique de l'esclavage. À ce jour, la guerre civile reste le conflit le plus meurtrier de l'histoire des États-Unis.

Tableau de comparaison

Tableau de comparaison entre la guerre de Sécession et la guerre d'indépendance
guerre civile américaine Guerre révolutionnaire
Les causesLes États esclaves ont rejeté le mouvement abolitionniste sous prétexte que l'esclavage était un "droit d'État". Peu de temps après leur sécession, la guerre pour préserver l'Union a commencé.Les colonies ont rejeté les taxes britanniques et autres restrictions au commerce, tout en rejetant la nécessité d'héberger des soldats britanniques et d'autres fonctions jugées injustes.
EmplacementSud des États-Unis, Nord-Est des États-Unis, Ouest des États-Unis, Océan Atlantique13 colonies
Rendez-vous1861-18651775-1783
Au total, 23 États ont vu des batailles au cours de la guerre civile, la plupart des actions ayant eu lieu en Pennsylvanie, en Virginie, au Maryland, au Tennessee, en Géorgie, au Mississippi et dans le Mississippi, ainsi que des actions navales le long de la côte atlantique.La plupart des batailles ont eu lieu dans les régions coloniales du Massachusetts, de New York, de la Pennsylvanie, du Maryland, de la Virginie, mais se sont également étendues aux autres colonies et au Canada moderne, ainsi qu'à l'étranger.
Qui s'est battu, qui a combattuLes États du Nord (et certains États occidentaux), se faisant appeler l'Union, contre les États sécessionnistes du Sud, se faisant appeler la Confédération.Les troupes coloniales, certaines appelées minutemen, contre l'armée et la marine britanniques, sous le roi George III.
RésultatVictoire de l'Union, intégrité territoriale préservée, reconstruction, esclavage aboli, président de l'Union Abraham Lincoln assassiné13 colonies ont obtenu leur indépendance de l'Empire britannique, la formation des États-Unis d'Amérique a provoqué indirectement la Révolution française, George Washington nommé premier président des États-Unis d'Amérique
Batailles majeuresAntietam, First et Second Bull Run (également connus sous le nom de First et Second Manassas), Chancellorsville, Chickamauga, Corinth, Fort Sumter, Fredericksburg, Gettysburg, Shiloh, Vicksburg, Wilson's Creek et la bataille d'AppomattoxLexington, Concord, Bunker Hill, Yorktown.
ConséquencesAbolition de l'esclavage (le plus), assassinat du président Abraham Lincoln, reconstruction, lois Jim Crow.Déclaration d'indépendance, fondation des États-Unis, Constitution américaine, élection du général George Washington comme premier président.
VictimesForces de l'Union: 110 000-145 000 tués, 275 000-290 000 blessés; Forces confédérées: 70 000-95 000 tués, 215 000-235, 00 blessés.Environ 18 000 à 27 000 soldats coloniaux ont été tués et environ 20 000 à 35 000 blessés.
BelligérantsÉtats-Unis (États du Nord) c. États confédérés13 colonies contre la Grande-Bretagne
ButsUSA: esclavage hors la loi; ASC: Gardez l'esclavage légalObtenez l'indépendance de l'Empire britannique
Les raisonsDésaccord sur les droits des États et la place des Afro-Américains dans la société.Les impôts et les sujets injustes n'avaient aucune représentation au Parlement britannique.
Les participantsÉtats confédérés d'Amérique, UnionPatriotes, loyalistes, Royaume de Grande-Bretagne, Iroquois, Saint-Empire romain germanique, Cherokee, peuple Oneida, Landgraviate de Hesse-Kassel, République néerlandaise, Hanau, électorat de Brunswick-Lüneburg, duché de Brunswick-Lüneburg, Bourbon Espagne, Royaume-Uni
Introduction (de Wikipedia)La guerre civile américaine a été une guerre civile aux États-Unis qui s'est déroulée de 1861 à 1865. L'Union a été confrontée à des sécessionnistes dans onze États du Sud connus sous le nom d'États confédérés d'Amérique.La guerre d'indépendance américaine (1775–1783), également connue sous le nom de guerre d'indépendance américaine et de guerre révolutionnaire aux États-Unis, est le conflit armé entre la Grande-Bretagne et treize de ses colonies nord-américaines.
StatutA finiA fini
Changements territoriauxLa Confédération dissoute; Les États-Unis regagnent les États confédérés, unissant le pays.La Grande-Bretagne perd des superficies à l'est du Mississippi et au sud des Grands Lacs et du Saint-Laurent au profit des États-Unis indépendants et de l'Espagne; l'Espagne gagne la Floride de l'Est, la Floride de l'Ouest et Minorque; la Grande-Bretagne cède Tobago et le Sénégal à la France., République néerlandaise
PrédécesseurGuerre de 1812Guerre française et indienne (guerre de sept ans)
SuccesseurPremière Guerre mondialeGuerre de 1812

Causes de la guerre révolutionnaire et de la guerre civile

Au lendemain de la guerre de Sept Ans, la Grande-Bretagne avait accumulé une quantité considérable de dettes de guerre. En quête de revenus, le pays a augmenté les taxes sur les colonies et réprimé la contrebande et l'évasion fiscale. Les colons, qui étaient souvent aux prises avec leurs propres dépressions économiques, s'irritaient de ces lois fiscales sévères (par exemple, la Sugar Act et la Stamp Act). D'autres lois, telles que le Currency Act, qui réglementait de manière impraticable le papier-monnaie, et les Quartering Acts, qui forçaient les colons à loger et nourrir les troupes britanniques, ont provoqué une discorde supplémentaire entre les 13 colonies et la couronne à l'étranger.

Bien que les 13 colonies ne soient pas toutes prêtes à déclarer leur indépendance vis-à-vis de l'Angleterre, la réaction générale au fait de devoir payer plus d'impôts, en particulier pour les marchandises en franchise de droits, et l'obligation de loger des soldats britanniques, ont galvanisé la rébellion. Les protestations et les boycotts ont finalement conduit à des flambées de violence physique et aux actes punitifs de Townshend en Grande-Bretagne. Ces événements, couplés à une vague croissante de publications anti-anglais et à la distance géographique entre l'Angleterre et les colonies, ont ouvert la voie à la guerre.

Il y a un chevauchement important entre la guerre d'indépendance américaine et les événements qui ont conduit à la guerre civile. Par exemple, les esclaves afro-américains ont souvent combattu d'un côté ou de l'autre pendant la Révolution dans l'espoir de gagner la liberté et ont repris les armes pendant la guerre civile pour la même raison. Et suite au développement des constitutions des États qui promettaient l'égalité pour tous, certains esclaves ont cherché la liberté via le système juridique dès 1773, avant même les batailles de la guerre révolutionnaire; ces mêmes constitutions inciteraient de temps en temps et de plus en plus les habitants du Nord à remettre en question la moralité de l'esclavage dans les années à venir. En d'autres termes, l'idée de savoir si la liberté dans les colonies ne s'appliquait qu'à certains ou à tous - le principal point de blocage de la guerre civile - était intimement liée à l'identité que les colons s'étaient créée pendant leur séparation de la Grande-Bretagne.

Avant 1784, lorsque certains États du Nord ont commencé à adopter des lois «d'émancipation progressive», l'esclavage était relativement courant dans tous les États. Les avocats, les médecins et les ministres du Nord utilisaient des esclaves, même si les esclaves étaient obligés de travailler dans les champs du Sud. La principale différence entre les deux régions résidait dans la manière dont leurs climats affectaient leurs économies, ce qui affectait à leur tour si certains estimaient qu'ils avaient "besoin" de l'esclavage pour maintenir leur puissance et leur succès. Le Sud, qui avait de longues saisons de croissance et dépendait de cultures agricoles comme le tabac et le coton, avait de grandes populations d'esclaves, tandis que le Nord, qui avait des économies largement diversifiées qui comprenaient l'industrie, avait de petites (et décroissantes) populations d'esclaves noirs et noirs libres en comparaison .

Le pourcentage estimé de Noirs dans plusieurs États du Nord avant et après l'abolitionnisme. Table de SlaveNorth.com.

Le Nord a changé sa position sur l'esclavage probablement pour deux raisons principales: Premièrement, précisément parce que la population esclave africaine était relativement petite, l'émancipation n'a pas beaucoup affecté le «business as usual», qui était beaucoup moins agraire qu'au Sud; cela a rendu l'abolition acceptable pour la région. Deuxièmement, de nombreux habitants du Nord craignaient que les esclaves africains qui les entouraient ne se rebellent violemment si la liberté ne leur était pas accordée rapidement. Les groupes religieux du Nord, tels que les Quakers, qui étaient fermement opposés à l'esclavage, ont également joué un rôle important dans la promotion de la cause de l'abolition dans la région.

Les tensions ont augmenté entre le Nord et le Sud alors que le Nord est devenu de plus en plus audacieux dans ses mouvements anti-esclavagistes (par exemple, l'Ordonnance du Nord-Ouest de 1789). Cette tension a atteint son paroxysme en 1860, quand Abraham Lincoln a été élu président avec seulement 40% des voix. Lincoln, qui parlait ouvertement contre l'esclavage, était profondément impopulaire dans le Sud.

Dans les mois qui ont suivi l'élection de Lincoln, les États du Sud ont fait sécession et formé les États confédérés d'Amérique, où la pratique de l'esclavage serait maintenue. Moins de six mois plus tard, des soldats confédérés ont ouvert le feu sur Fort Sumter, déclenchant ainsi la guerre civile.

La liste de lecture ci-dessous comprend des vidéos sur les préparatifs de la guerre civile, les principaux événements politiques de la guerre civile et les conséquences de la guerre.

Qui s'est battu, qui a combattu

La guerre révolutionnaire a opposé l'armée la plus puissante du monde (à l'époque) à des armées coloniales naissantes qui manquaient souvent d'équipement et de formation militaire. Les différences entre les armées du Nord et du Sud pendant la guerre civile étaient moins frappantes, mais le Nord avait des avantages majeurs en termes d'industrie, de grande marine et de gouvernement et de population relativement importants. [1]

Pendant la Révolution américaine, les plus grands avantages militaires britanniques de la main-d'œuvre et de l'expérience n'ont jamais été pleinement déployés. D'une part, il était très coûteux et difficile de transporter des troupes de l'Angleterre vers les colonies. Une deuxième raison est que ni le roi George III ni le Parlement ne pensaient que les «colons en lambeaux» pouvaient durer longtemps contre leur puissance militaire. Les chefs militaires coloniaux, comme le général George Washington, ont fait un excellent usage des troupes françaises alliées pour renforcer leurs effectifs limités et ont eu l'avantage de combattre sur leur propre territoire.

Pendant la guerre civile, de nombreux chefs de l'armée étaient des camarades de classe de West Point et, comme leurs soldats, ils ont fini par combattre ami contre ami, même frère contre frère. L'armée confédérée du Sud était reconnue pour avoir de meilleurs officiers, y compris des généraux, mais le Nord avait l'avantage d'une population plus importante pour attirer des soldats et d'une base industrielle pour les canons, les fusils et les balles. Malgré un certain soutien européen, la Confédération n'a pas pu soutenir une guerre prolongée et a finalement succombé à l'armée de l'Union du Nord.

Carte des États-Unis montrant quels États appartenaient à l'Union (bleu foncé), qui appartenaient à l'Union mais permettaient l'esclavage (bleu clair) et qui appartenaient à la Confédération (rouge).

Une carte animée des États-Unis montrant quels États étaient des États libres (bleu), des territoires libres (bleu clair), des États esclaves (rouge) et des territoires esclaves (rouge clair) avant et pendant la guerre civile.

Où la guerre révolutionnaire et la guerre civile ont été menées

La guerre révolutionnaire a été menée principalement dans les colonies de New York, du Massachusetts, de Pennsylvanie, de Virginie, du Maryland et du Rhode Island, bien que certaines batailles aient été menées dans d'autres territoires coloniaux. Dans l'action navale, des navires britanniques et coloniaux ont combattu dans les Caraïbes, en Méditerranée, au large des côtes espagnoles et dans plusieurs autres escarmouches maritimes, en grande partie le résultat de tentatives britanniques de bloquer ou d'entraver le commerce à destination et en provenance des colonies.

La guerre civile américaine s'est déroulée principalement le long d'une large bande de territoire allant de la Virginie-Maryland aux territoires à l'ouest du Mississippi, mais a finalement connu des effusions de sang dans 23 États. Des batailles navales ont eu lieu le long de la côte atlantique, de la côte du golfe et du Mississippi. De nombreux sites de bataille sont maintenant des parcs nationaux.

Carte américaine montrant les comtés où les batailles de la guerre civile ont eu lieu.

Batailles majeures et victimes

La guerre révolutionnaire n'a pas été menée en utilisant des lignes de bataille traditionnelles, car les armées coloniales ont combattu différemment. La première bataille, à Lexington, a vu l'armée britannique permettre aux 77 minutemen de partir tranquillement, pour que les coloniaux se replient et attaquent. La deuxième bataille, à Concord, fut une autre "fusillade" avec les soldats britanniques tenant le champ. En fait, la plupart des batailles de cette guerre ont été remportées par les forces britanniques, le cours de la guerre ne tournant qu'après une alliance coloniale avec la France et une alliance de facto avec l'Espagne. Les batailles les plus importantes ont été celles de Bunker Hill, Trenton, Fort Cumberland, Boonesborough et la bataille de Yorktown, où les Britanniques ont finalement perdu et se sont rendus.

La liste des grandes batailles de la guerre civile est longue, avec au moins 55 à 65 d'entre elles entraînant des pertes importantes ou des changements stratégiques pour l'une ou les deux parties. Les batailles les plus célèbres incluent Antietam, First et Second Bull Run (également connu sous le nom de First et Second Manassas), Chancellorsville, Chickamauga, Corinth, Fort Sumter (lancement de la guerre civile), Fredericksburg, Gettysburg, Shiloh, Vicksburg, Wilson's Creek et la bataille d'Appomattox, mettant fin à la guerre civile.

Pendant la guerre révolutionnaire, les estimations des morts coloniaux se situaient entre 18 000 et 27 000, dont beaucoup par maladie et exposition, tandis que les blessés étaient estimés entre 20 000 et 35 000 hommes. Pour la guerre de Sécession, l'armée de l'Union (Nord) aurait subi entre 110 000 et 145 000 soldats tués, tandis que les décès confédérés se chiffreraient entre 74 000 et 95 000. Parmi les soldats blessés, l'Union a subi environ 275 000 à 290 000 blessés, tandis que la Confédération en avait environ 215 000 à 235 000. Par habitant, beaucoup plus ont été tués et blessés dans le Sud.

Conséquences de la guerre révolutionnaire et de la guerre civile

Bien que la déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776 ait donné aux colonies un sentiment de séparation de l'Empire britannique, il a fallu attendre 1781 pour que la guerre révolutionnaire se termine en faveur des anciens colons. Le Congrès continental a ensuite formulé une convention constitutionnelle et publié la Constitution des États-Unis, suivie de la Déclaration des droits, établissant une nouvelle forme de gouvernement démocratique. Le premier président élu était l'ancien général de l'armée, George Washington.

La fin de la guerre civile a réuni les États sécessionnistes avec le reste de l'Union. Cependant, l'assassinat du président Abraham Lincoln par le partisan confédéré John Wilkes Booth a fait de la réunification un effort encore plus tendu. Les États du Sud ont souffert de la reconstruction, la proie des spéculateurs et des escrocs du Nord. Bien que l'esclavage ait été aboli, les États ont conservé le droit d'imposer des lois ségrégationnistes et les États du Sud l'ont fait, restreignant sévèrement le droit des anciens esclaves de posséder des biens, de travailler, de voter ou même de quitter leur État d'origine.

Délais

Avant la guerre révolutionnaire

1763

  • La guerre de Sept Ans se termine avec la Grande-Bretagne, la France, le Portugal et l'Espagne signant le traité de Paris de 1763. La plupart sont endettés par la guerre et tombent dans des récessions et des dépressions économiques. Cette dette de guerre fait partie de ce qui conduit la Grande-Bretagne à taxer plus fortement - et à appliquer plus soigneusement l'imposition - des colonies.

1764

  • Avril: la Grande - Bretagne publie la Sugar Act pour augmenter ses revenus après des années de lutte pour réussir à taxer la mélasse dans les colonies (voir Molasses Act). Certains colons accusent la dépression économique de cette taxe; protester contre ces taxes commence sérieusement.
  • Septembre: la Grande-Bretagne publie une mise à jour de sa loi sur la monnaie, réglementant davantage l'utilisation du papier-monnaie. Cela provoque des conflits dans les colonies, qui dépendent en grande partie du papier-monnaie plutôt que de l'or ou de l'argent.

1765

  • 22 mars: la Grande - Bretagne présente le Stamp Act de 1765, qui impose directement les colonies en exigeant que les livres, brochures et documents officiels portent un timbre fiscal en relief. La loi permet également aux contrevenants d'être jugés par des tribunaux d'amirauté directement contrôlés par le gouvernement britannique au lieu de tribunaux locaux contrôlés par les colonies. Le slogan «pas de taxation sans représentation» gagne du terrain, car les colons se mettent en colère de ne pas avoir de représentation au Parlement britannique qui a voté à l'unanimité pour le Stamp Act.
  • 24 mars: la Grande-Bretagne modifie son Quartering Act. Les nouvelles règles exigent que les colons logent et nourrissent les troupes britanniques, au besoin, même en temps de paix, sans promesse de rémunération.
  • Mai: La Virginia House of Burgesses adopte une série de résolutions déclarant que les Virginiens ne peuvent pas être soumis à l'impôt sans représentation élue, conformément à la loi britannique traditionnelle. Ces résolutions déclarent plus ou moins que le Stamp Act n'est pas juridiquement contraignant.
  • Octobre: Le Congrès du Stamp Act se réunit pour protester contre le Stamp Act. Les délégués présents à la réunion rédigent une déclaration des droits et griefs.

1767

  • Les lois Townshend, qui incluent davantage de taxes et de méthodes pour faire respecter la réglementation, entrent en vigueur. Plusieurs colonies envoient des lettres et des pétitions au roi George en réponse, et les boycotts des importations britanniques sont répandus.

1770

  • Les soldats britanniques tuent 5 civils et en blessent 6 autres dans ce que l'on appelle le massacre de Boston.

1773

  • Janvier et avril: les esclaves du Massachusetts demandent leur liberté, ce que le gouvernement de l'État leur refuse.
  • Mai: La Grande-Bretagne publie la loi sur le thé pour réduire la contrebande de thé et augmenter les ventes de sa East India Company, qui a un surplus de thé. Les colons de plusieurs régions empêchent avec succès les navires d'accoster et de livrer des cargaisons de ce thé.
  • Décembre: à Boston, les colons détruisent une cargaison entière de thé pour protester contre le Tea Act dans ce qu'on appelle le Boston Tea Party.

1774

  • Mars à juin: la Grande - Bretagne émet une série de lois punitives contre les colonies dans le but de reprendre le contrôle.
  • Septembre: Une violente rébellion éclate à Boston, Massachusetts. Le premier congrès continental, composé de délégués de 12 des 13 colonies, se réunit à Philadelphie, Pennsylvanie. Les délégués discutent de l'interdiction des importations britanniques et de la fin de la traite des esclaves d'ici décembre de cette année.

La guerre révolutionnaire américaine

Les principaux événements politiques sont énumérés ci-dessous. Pour une liste des batailles de la guerre révolutionnaire, voir ici.

1775

  • Avril: La guerre d'indépendance américaine commence avec les premières batailles entre colons et soldats britanniques qui se déroulent à Lexington et Concord, Massachusetts.
  • Mai: Le deuxième Congrès continental se réunit pour discuter de l'effort de guerre et de l'indépendance. Pendant ce temps, des milices du Connecticut et du Massachusetts dépassent le fort britannique Ticonderoga, qu'elles pillent pour s'approvisionner.
  • 15 juin: George Washington devient commandant en chef des 13 colonies.

1776

  • Juin: George Mason et Thomas Ludwell Lee rédigent la Déclaration des droits de Virginie, qui sert de document de base à des œuvres telles que la Déclaration d'indépendance et la Déclaration des droits.
  • Juillet à août: le Congrès continental déclare son indépendance du roi George III avec la déclaration d'indépendance. Tous les membres du Congrès signent le document.
  • D'août à décembre: les armées coloniales et l'armée britannique continuent d'affronter les colonies, en particulier à New York et en Caroline du Nord. Les deux parties connaissent des victoires et des pertes; cependant, la Grande-Bretagne a une série de victoires notables, en particulier à New York, à partir de cette année.

1777

  • Le Vermont devient le premier État à abolir l'esclavage pour tous les individus âgés de plus de 18 ans (femmes) et 21 ans (hommes). [2] Il permet l'esclavage / la servitude comme forme de punition.

1778

  • Le Congrès envoie Benjamin Franklin en France pour demander l'aide du pays. Une alliance entre la France et les colonies est formée. La France envoie de l'aide, du matériel et des troupes pour aider les colons à combattre les Britanniques.

1779

  • Juin: la France convainc l'Espagne de déclarer la guerre à la Grande-Bretagne, faisant de l'Espagne un allié de facto aux colons. [3]

Fin de la guerre révolutionnaire, avant la guerre civile

1781

  • Mars: Les articles de la Confédération sont ratifiés et deviennent la première constitution des États.
  • Août: dans le cas de Brom et Bett contre Ashley, Elizabeth Freeman devient la première femme afro-américaine à être libérée en vertu de la constitution de l'État du Massachusetts.

1783

  • La guerre d'indépendance américaine se termine avec la Grande-Bretagne et les États signant le traité de Paris de 1783. Les troupes britanniques se retirent de New York et Washington démissionne de son poste de commandant en chef.

1784

  • Les lois sur l'émancipation progressive commencent à entrer en vigueur dans certaines parties du Nord, comme le Connecticut et le Rhode Island. Ils libèrent les enfants "noirs et mulâtres" nés après une date donnée, une fois qu'ils ont atteint un âge spécifique (généralement entre 18 et 25 ans).

1787 à 1788

  • La Constitution américaine est écrite, signée et adoptée par les États. Certains États, comme la Caroline du Sud, n'acceptent d'adopter le document que s'il n'interdit pas l' esclavage. Voir aussi les arguments entre anti-fédéralistes et fédéralistes.

1789

  • Août: l'ordonnance du Nord-Ouest de 1789 est adoptée avec un article qui interdit l'esclavage dans plusieurs États du nord, à quelques exceptions notables concernant le traitement des esclaves fugitifs.

1808

  • Janvier: le Congrès adopte une interdiction sur l' importation d'esclaves aux États-Unis et le président Thomas Jefferson la promulgue [4]. Le Congrès n'interdit cependant pas la pratique de l'esclavage, ce qui se traduit par une augmentation de la pratique de "l'élevage" d'esclaves pour répondre à la demande.

1850

  • Septembre: le Congrès adopte la loi sur les esclaves fugitifs, qui exige que les esclaves fugitifs soient rendus à leurs maîtres.

1852

  • Mars: Publication du roman Uncle Tom's Cabin, écrit par l'abolitionniste Harriet Beecher Stowe. Le livre est très populaire et devient un outil utile pour les abolitionnistes.

1854

  • Mars: Suite à la loi Kansas-Nebraska, qui n'a fait de la région ni clairement un État libre ni un État esclavagiste, de violents affrontements éclatent entre les groupes pro-esclavagistes et anti-esclavagistes dans une lutte de sept ans connue sous le nom de Bleeding Kansas.

1856

  • Mai: le sénateur du Massachusetts, Charles Sumner, prononce un discours contre l'esclavage et les esclavagistes, affirmant que le Kansas devrait être un État libre. En réponse, le représentant de la Caroline du Sud, Preston Brooks, l'a brutalement agressé avec une canne. Le Nord est choqué et furieux, tandis que le Sud soutient largement Brooks.

1857

  • Dans Dred Scott c. Sandford, la Cour suprême des États-Unis déclare que les Noirs (libres ou non) n'ont pas les mêmes droits que les Blancs parce qu'ils sont "d'un ordre inférieur" et sont donc incapables d'être des citoyens méritant des droits civils et droits humains; les esclaves sont considérés comme des propriétés privées. En réponse à la décision, Abraham Lincoln s'adresse aux républicains dans l'Illinois Hall of Representatives avec son discours "House Divided".

1859

  • Octobre: 17 morts et 10 blessés lors du raid sur Harpers Ferry, où l'abolitionniste John Brown tente de déclencher une révolte des esclaves.

1860

  • Novembre: Abraham Lincoln est élu président avec seulement 40% des voix en raison de la présence d'autres partis politiques aux élections. En réponse à l'élection de Lincoln, la Caroline du Sud fait sécession de l'Union.

La guerre civile américaine

Les principaux événements politiques sont répertoriés. Pour une liste des batailles de la guerre civile, voir ici.

1861

  • Janvier: l' Alabama, la Floride, la Géorgie, la Louisiane et le Mississippi se séparent de l'Union.
  • Février: le Texas fait sécession et les États confédérés d'Amérique se forment. Jefferson Davis est choisi comme président.
  • Avril: La guerre civile commence lorsque les confédérés capturent Fort Sumter en Caroline du Sud. Virginie fait sécession. Les dollars confédérés sont imprimés avec le billet de 100 $ mettant en vedette des esclaves noirs travaillant dans un champ.
  • Mai: l' Arkansas et la Caroline du Nord rejoignent la Confédération.
  • Juin: le Tennessee rejoint la Confédération.
  • Novembre: Lincoln nomme George McClellan au poste de général en chef de l'armée de l'Union.

1862

  • Avril: Des milliers de morts, de blessés et de disparus après la bataille de Shiloh au Tennessee.
  • Juillet: Ulysses S. Grant prend le commandement de l'armée de l'Union.
  • Septembre: la bataille de Harpers Ferry entraîne la reddition de Harpers Ferry par les forces de l'Union et plus de 12 000 soldats de l'Union; c'est la plus grande reddition de la guerre civile.

1863

  • Janvier: Lincoln publie la Proclamation d'émancipation par décret, interdisant ainsi l'esclavage dans 10 États détenteurs d'esclaves, mais pas dans l'ensemble du pays. Des exemptions existent dans l'ordre, laissant des millions d'esclaves.
  • Juin: la Virginie-Occidentale rejoint l'Union.
  • Novembre: Lincoln prononce le discours de Gettysburg.

1864

  • Avec les forces de l'Union écrasantes des Confédérés, l'armée confédérée propose d'armer et d'entraîner des esclaves au combat en échange de l'émancipation.
  • Mars: Ulysses S. Grant devient le commandant des armées américaines.
  • Novembre: le président républicain Abraham Lincoln bat le démocrate George McClellan lors de l'élection présidentielle.

1865

  • Janvier: Robert E. Lee, qui soutient lui-même l'abolition de l'esclavage, est promu général en chef de l'armée confédérée.
  • Avril: Lincoln est assassiné par le sympathisant confédéré pro-esclavagiste John Wilkes Booth. Le vice-président Andrew Johnson assume le rôle de président.
  • Mai: les forces confédérées restantes se rendent et la guerre civile prend fin . Tous les États sont réunis en une seule union.
  • Décembre: le treizième amendement est ajouté à la Constitution américaine. Il abolit l'esclavage et la servitude involontaire mais permet toujours les deux comme formes de punition.

Après la guerre civile

1868

  • Juillet: le quatorzième amendement est ajouté à la Constitution américaine. Il définit la citoyenneté d'une manière qui annule la décision rendue dans l'affaire Dred Scott . Tous les citoyens, quelle que soit leur race, méritent des droits et des protections juridiques égaux.

1870

  • Février: le quinzième amendement est ajouté à la Constitution américaine. Il garantit le droit de vote à tous les hommes (pas aux femmes), quelle que soit leur race ou leur ancien statut d'esclave.

Articles Connexes