Chambre des représentants contre Sénat

Le Congrès des États-Unis est la branche législative du gouvernement fédéral et se compose de deux chambres: la chambre basse connue sous le nom de Chambre des représentants et la chambre haute connue sous le nom de Sénat . Les mots «Congrès» et «Chambre» sont parfois utilisés couramment pour désigner la Chambre des représentants. Le Congrès compte 535 membres: 100 sénateurs et 435 représentants à la Chambre.

Les républicains contrôlent actuellement le Sénat (54 à 44 démocrates) et la Chambre (246 à 188).

Tableau de comparaison

Tableau comparatif Chambre des représentants contre Sénat
Chambre des députés Sénat
introductionLa Chambre des représentants des États-Unis est l'une des deux chambres du Congrès américain. On l'appelle fréquemment la Chambre.Le Sénat américain est la chambre haute de la législature bicamérale du Congrès américain.
TypeChambre basse. Répond plus rapidement aux besoins de la population car les représentants n'ont qu'un mandat de deux ans. Les lois concernant les revenus doivent commencer à la Chambre.Chambre haute. Le mandat de six ans signifie que le Sénat peut être plus lent et tenir compte des effets à long terme des lois.
Des places435 membres votants, 6 non votants: 5 délégués, 1 commissaire résident100
Sièges répartisBasé sur la population de chaque étatDeux pour chaque état
Durée du mandat2 ans. Les 435 sièges sont tous rééligibles tous les deux ans.6 ans. Ici, il y a une idée corporelle continue. Seulement 1/3 des sièges au Sénat sont élus tous les deux ans. Ainsi, seuls 34 ou 33 sénateurs sont prêts à être élus en même temps.
Limites de duréeAucunAucun
DirectionNancy Pelosi (D) (Président); élu par la Chambre des représentants.Le président du Sénat [actuellement Mike Pence (R)] ne vote qu'en cas d'égalité. Lorsqu'il n'est pas disponible, le président pro tempore, un sénateur élu par le Sénat [actuellement Chuck Grassley (R)] prend la relève en son nom.
Leader de la majoritéSteny Hoyer (D)Mitch McConnell (R)
Chef de minoritéKevin McCarthy (R)Chuck Schumer (D)
Fouet majoritaireJames Clyburn (D)John Thune (R)
Fouet minoritaireSteve Scalise (R)Dick Durbin (D)
Groupes politiquesDémocratique (235), républicain (199), 1 siège vacantRépublicain (53), Démocratique (45), Indépendant (2)
Système de voteLe système uninominal majoritaire à un tourLe système uninominal majoritaire à un tour
HistoireBasé sur le plan VirginiaBasé sur le plan du New Jersey

Taille du Sénat par rapport à la Chambre

Bien qu'il y ait 100 sièges au Sénat (deux sénateurs de chaque État), il y a 435 sièges à la Chambre des représentants (un représentant de chacun des différents districts du Congrès, le nombre de districts du Congrès dans chaque État étant déterminé par la population) .

La Loi sur la répartition des ressources de 1929 a fixé le nombre final de la Chambre à 435, avec des tailles de district ajustées en fonction de la croissance démographique. Cependant, comme les frontières de district n'ont jamais été définies de manière définitive, elles peuvent s'étirer et prennent souvent des formes particulières en raison d'une pratique connue sous le nom de gerrymandering.

Le Gerrymandering est utilisé au niveau de la législature de l'État pour créer des districts qui favorisent massivement un parti. Les décisions de la Cour fédérale et de la Cour suprême ont annulé les efforts de contournement perçus comme étant fondés sur la race, mais sinon certains districts ont été reconfigurés pour donner à l'un ou l'autre parti un avantage politique extrême, permettant ainsi à ce parti d'obtenir plus de pouvoir dans l'État et dans la Chambre des représentants.

Un graphique linéaire montrant quels partis politiques ont contrôlé la Chambre des représentants et le Sénat des États-Unis au fil des ans. Cliquez pour agrandir.

Rôles des représentants et des sénateurs

La Chambre joue un rôle majeur au sein du gouvernement, principalement celui d'initier toutes les lois fondées sur les revenus. Toute proposition d'augmentation des impôts doit provenir de la Chambre, avec examen et approbation du Sénat. Le Sénat, en revanche, est seul habilité à approuver les traités étrangers et les nominations au Cabinet et à la magistrature, y compris les nominations à la Cour suprême.

En cas de mise en accusation (par exemple, Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998), la Chambre détermine si des accusations peuvent être portées contre le fonctionnaire, et un vote à la majorité simple approuve ou rejette le dépôt d'accusations (le processus de mise en accusation). S'il est approuvé, le Sénat sert alors d'organe d'enquête / judiciaire pour déterminer si les accusations méritent de retirer le fonctionnaire accusé de son bureau. Cependant, le vote au Sénat doit représenter "une majorité significative", généralement considéré comme signifiant 67 des 100 votes.

Les membres du Congrès sont réputés "hors du pouvoir d'arrestation" lorsqu'ils sont en fonction, sauf en cas de trahison, de meurtre ou de fraude. Cette stipulation a été utilisée par les représentants et les sénateurs pour éviter les assignations à comparaître et autres procédures judiciaires. Un sénateur peut renoncer à ce privilège à tout moment, mais un député doit soumettre sa pétition à un vote général. Si une majorité simple l'approuve, le privilège peut être levé.

Le Congrès a le pouvoir d'assigner n'importe quel citoyen. Le non-respect d'une assignation à comparaître au Congrès peut entraîner une peine de prison d'un an. L'affaire est entendue dans un forum judiciaire et la sanction (une peine) pour ceux qui sont reconnus coupables d '"outrage au Congrès" est strictement gérée par le système judiciaire.

L'ordre de succession au gouvernement fédéral est président, vice-président puis président de la Chambre, chef des représentants. Le vice-président est considéré comme le "président" du Sénat, bien qu'il ne soit pas tenu ou même attendu d'assister à la plupart des sessions du Sénat. Le Sénat élit un «président pro tempore», souvent le sénateur le plus ancien ou le plus ancien du parti majoritaire, qui est responsable de la gestion des affaires courantes.

Durée des termes

Les sénateurs sont élus pour un mandat de six ans, mais les représentants à la Chambre n'ont qu'un mandat de deux ans avant de devoir se faire réélire. Chaque membre de la Chambre est candidat à l'élection ou à la réélection tous les deux ans, mais le Sénat a un système échelonné dans lequel seulement un tiers des sénateurs sont prêts à être élus ou réélus tous les deux ans. Il est possible que la Chambre change dans une large mesure (en termes de contrôle des partis) tous les deux ans, mais les changements sont plus lents au Sénat. Dans les deux chambres, les titulaires ont un grand avantage sur les challengers, remportant plus de 90% de toutes les courses disputées.

Qualifications

Pour être éligible en tant que représentant, une personne doit être âgée d'au moins 25 ans au moment de l'élection et avoir vécu de façon continue aux États-Unis pendant au moins 7 ans. Pour devenir sénateur, il faut être âgé d'au moins 30 ans au moment des élections et avoir vécu sans interruption aux États-Unis pendant au moins 9 ans. Il n'est pas obligatoire d'être citoyen de naissance pour devenir membre du Congrès.

Comités

La plupart des travaux du Congrès se déroulent en commissions. La Chambre et le Sénat ont des comités permanents, spéciaux, de conférence et mixtes.

Les comités permanents sont permanents et fournissent aux membres de longue date des bases de pouvoir. À la Chambre, les principaux comités comprennent le budget, les voies et moyens et les services armés, tandis que le Sénat dispose de comités des crédits, des relations étrangères et de la magistrature. (Certains comités existent dans les deux chambres, comme le budget, les services armés et les anciens combattants.) Des comités spéciaux sont temporaires, formés pour enquêter, analyser et / ou évaluer des questions spécifiques. Les comités de conférence sont formés lorsque la législation est approuvée à la Chambre et au Sénat; ils finalisent le langage dans la législation. Les comités mixtes comprennent des membres de la Chambre et du Sénat, la direction de chaque comité alternant entre les membres de chaque chambre.

Les comités ont également des sous-comités, qui sont formés pour se concentrer plus étroitement sur certaines questions. Certains sont devenus permanents, mais la plupart sont formés pour des délais limités. Bien qu'elle soit utile pour se concentrer sur des questions clés, la prolifération des commissions, et en particulier des sous-commissions, a décentralisé le processus législatif et l'a considérablement ralenti, rendant le Congrès moins réactif aux tendances et besoins changeants.

Le débat sur la législation a des règles plus strictes à la Chambre qu'au Sénat, applicables à la fois au comité et à l'ensemble du corps. À la Chambre, le temps de débat est limité et les sujets sont fixés à l'avance, les discussions étant limitées à l'ordre du jour. Au Sénat, la tactique appelée obstruction systématique est autorisée. Une fois que la parole est cédée à un sénateur, celui-ci peut parler aussi longtemps que le sénateur le souhaite, sur n'importe quel sujet; aucune autre affaire ne peut être conclue pendant que la personne parle. Un flibustier est utilisé pour bloquer une éventuelle législation ou des décisions du Sénat jusqu'à ce qu'un vote favorable puisse être appelé. Cela s'est traduit par des efforts parfois absurdes et comiques de la part des sénateurs. Par exemple, lors d'un flibustier de 2013 sur la Loi sur les soins abordables, le sénateur Ted Cruz (R-TX) a lu dans Green Eggs and Ham .

Origines de la Chambre et du Sénat

En général, la Chambre représente la population, tandis que le Sénat représente une population «foncière / grande propriété». À l'époque coloniale, le "corps législatif" proposé avait deux modèles. Le plan Virginia, approuvé par Thomas Jefferson, a créé un groupe de représentants basé sur la taille de la population, afin que les États les plus peuplés aient une plus grande voix dans les questions législatives. À l'opposé, le plan du New Jersey limitait chaque État au même nombre de représentants; le plan suggérait qu'il y aurait entre deux et cinq représentants par État. Le plan du New Jersey a été critiqué pour avoir tenu des États plus grands «en otage» de petits États, car chacun aurait la même base de pouvoir. Cet article du New Yorker le dissèque bien:

James Madison et Alexander Hamilton détestaient absolument l'idée que chaque État devrait avoir droit au même nombre de sénateurs, quelle que soit sa taille. Hamilton se desséchait sur le sujet. «Comme les États sont un ensemble d'hommes individuels», a-t-il harangué ses collègues délégués à la Convention constitutionnelle de Philadelphie, «que devons-nous respecter le plus, les droits des personnes qui les composent ou des êtres artificiels résultant de la composition? Rien de plus absurde ou absurde que de sacrifier le premier au second. »

Conformément au compromis du Connecticut lors de la Convention constitutionnelle de Philadelphie en 1787, les États-Unis ont adopté le système bicaméral du Parlement anglais (c'est-à-dire la Chambre des lords et la Chambre des communes). Le compromis était entre le plan Virginia (petit État) et la proposition du New Jersey (grand État), deux idées concurrentes sur la question de savoir si chaque État devrait obtenir une représentation égale au sein du gouvernement fédéral ou si la représentation devrait être basée sur la population. Le compromis a établi que les représentants à la chambre basse (Chambre des représentants) seront basés sur un nombre d'habitants (appelé "district") tandis que la chambre haute (Sénat) contiendrait deux représentants de chaque État. Il a également été décidé que toutes les classes seraient éligibles pour devenir sénateurs, sous réserve des restrictions d'âge et de résidence.

Articles Connexes