ETF vs fonds commun de placement

Les fonds négociés en bourse, ou FNB, et les fonds communs de placement sont des régimes d'investissement communs qui diffèrent par la façon dont ils sont financés, négociés, imposés et gérés. Les FNB gagnent en popularité pour leur transparence, leurs frais réduits, leur meilleure efficacité fiscale et leur négociation plus flexible que les fonds communs de placement traditionnels.

Tableau de comparaison

Tableau comparatif des FNB et des fonds communs de placement
ETF Fonds communs de placement
introductionUn fonds négocié en bourse (ETF) est un fonds d'investissement coté en bourse, tout comme les actions. Il détient des actifs tels que des actions, des matières premières, des obligations et des transactions proches de sa valeur liquidative au cours de la journée de négociation.Un fonds commun de placement est un type de placement collectif géré par des professionnels qui regroupe l'argent de nombreux investisseurs pour acheter des actions, des obligations, des instruments du marché monétaire à court terme et / ou d'autres titres.
Pool d'investissementOuiOui
Ratio de dépenses0, 1% - 1, 25%0, 1% - 10%
La gestionSuivi d'index, passifUne gestion active
CherEn temps réel tout au long de la journée de négociation. Le prix du marché peut être légèrement différent de la valeur liquidative; en fonction de l'offre / demande, une action ETF peut être négociée à prime ou à escompte par rapport à la valeur liquidative.Les actions de fonds communs de placement sont évaluées une fois par jour, à la fin de la journée de négociation. Toujours à la valeur liquidative (NAV).
Processus de négociationAcheté et vendu par l'intermédiaire d'un courtier sur le marché secondaire (une bourse) tout au long de la journée comme un titre. Aucune restriction commerciale.Acheté et vendu directement à la société de fonds communs de placement. Restrictions commerciales pour limiter les échanges fréquents.
Options de tradingPeut être vendu à découvert; le trading sur marge est autorisé; les ordres stop et limit peuvent être placés.Les parts de fonds communs de placement ne peuvent être vendues à découvert; pas de trading sur marge; aucun ordre ouvert, arrêté ou limité.
HonorairesCommissions (frais de courtage) par transaction.Habituellement, aucun frais de courtage. Mais les fonds communs de placement facturent souvent des frais de vente, des frais de rachat, des frais d'exploitation, des frais de commercialisation 12b-1.
Investissement minimumN'est pas applicable. Un investisseur peut choisir d'acheter autant d'actions (unités) d'un FNB qu'il peut se le permettre.Les fonds communs de placement ont souvent des exigences concernant les montants d'investissement, comme un investissement initial minimum et des augmentations pour les contributions futures.
AvantagesFaible coût, efficacité fiscale, similaire à une bourse, achat / vente à tout moment, transparence.Diversification, commodité, gestion et service professionnels.
DésavantagesPrend plus de temps à régler, commissions de négociation.Les frais, moins contrôlés, moins transparents, peuvent être volatils.
Structure fiscaleImpôt sur les gains en capital uniquement sur les gains individuels de l'investisseur.Impôt sur les gains en capital pour toute vente de titres rentable au sein d'un fonds.
Les typesActions, obligations, matières premières, devisesFiducie de placement unitaire à capital variable à capital variable
HistoireA commencé à se former au début des années 1990.Première disponibilité aux États-Unis dans les années 1890, et a gagné en popularité dans les années 1920.

Que sont les FNB et les fonds communs de placement?

Qu'est-ce qu'un ETF?

Les ETF sont un système d'investissement en panier, dans lequel les grandes entreprises d'investissement mettent en place des paniers d'actions et d'obligations (généralement indexées), dont les investisseurs peuvent acheter des actions. Les FNB sont un outil d'investissement de plus en plus populaire et sont considérés comme une alternative compétitive aux fonds communs de placement. Comme les FNB suivent généralement un indice, aucune gestion active n'est requise, ce qui se traduit par des frais généraux moins élevés pour les investisseurs. Les actions ETF peuvent être échangées, tout comme les actions.

Qu'est-ce qu'un fonds commun de placement?

Un fonds commun de placement est un pool de différentes actions ou actions achetées à l'aide des fonds d'investisseurs; cela nécessite un certain investissement minimum de la part d'investisseurs potentiels. Les gestionnaires de fonds décident quels investissements sont intéressants pour un fonds commun de placement, et les fonds mutuels ne peuvent être achetés ou vendus qu'après un jour de bourse, lorsque la valeur nette du fonds a été déterminée. La gestion active et la structure de placement des fonds communs de placement entraînent des frais considérables pour les investisseurs.

Cette vidéo explique comment fonctionne un FNB et fournit une brève comparaison des FNB et des fonds communs de placement:

Types de FNB et de fonds communs de placement

La plupart des FNB sont des fonds indiciels, ce qui signifie qu'ils sont conçus pour reproduire la performance d'un certain indice de marché, comme le S&P 500. Ces investissements primaires peuvent être effectués dans des actions, l'option traditionnelle et la plus populaire, ou dans des obligations. Plus récemment, des FNB sur matières premières et sur devises sont devenus disponibles. Du point de vue d'un investisseur, les FNB fonctionnent de la même façon, quel que soit le marché sur lequel ils sont basés.

Les fonds communs de placement peuvent être des fonds ouverts ou fermés, mais le terme «fonds commun de placement» fait généralement référence à un fonds ouvert. Dans un fonds à capital variable, l'OPC doit être disposé à racheter des actions aux investisseurs à la fin de chaque journée, et ces actions sont évaluées à la valeur liquidative. Ces fonds peuvent être basés sur des actions, des obligations, des instruments du marché monétaire ou un hybride.

Création et processus commercial

Les investisseurs individuels achètent et vendent des actions ETF sur un marché secondaire. Les ETF sont créés par de grandes sociétés d'investissement utilisant un panier de titres du marché primaire. Les actions et investissements ne peuvent être ajoutés à un ETF que par ces participants autorisés. Les investisseurs achètent et vendent ensuite des actions du FNB sur une bourse. Les prix des actions sont déterminés par la demande des investisseurs, et tout comme avec les actions traditionnelles, les investisseurs peuvent utiliser des stratégies de trading, comme acheter sur marge ou vendre à découvert, à leur avantage.

Les fonds communs de placement sont des régimes d'investissement communs qui utilisent directement les liquidités des investisseurs pour acheter un panier d'actions et d'obligations. Le fonds est activement géré par une équipe ou un gestionnaire individuel. Les investisseurs dans des fonds communs de placement sont plus directement exposés à la performance du marché du fonds puisque leur argent est utilisé directement dans des investissements plutôt que pour acheter des actions secondaires, comme c'est le cas avec un FNB.

Honoraires

En général, les FNB coûtent moins cher à investir que les fonds communs de placement. Les ratios de frais de 1 à 2% sont courants dans les fonds communs de placement, tandis que les ratios de frais des FNB sont généralement inférieurs à 0, 5%. Le ratio des frais est une mesure des frais d'exploitation d'un fonds en pourcentage du total de l'actif sous gestion. Plus les frais d'exploitation sont élevés, plus le ratio de frais est élevé et plus le rendement pour les investisseurs du fonds est faible.

Les fonds communs de placement sont gérés activement et doivent payer un gestionnaire de fonds pour prendre des décisions d'investissement. Les fonds communs de placement ont également généralement des coûts de commercialisation plus élevés. Certains fonds encouragent les conseillers financiers et les courtiers en leur versant une commission - une partie de l'investissement initial. Toutes ces dépenses réduisent finalement le rendement pour l'investisseur.

1-2% peuvent ne pas sembler beaucoup d'une coupe, mais l'impact à long terme est important en raison des facteurs suivants:

  • Pour les investisseurs à long terme, 1, 5% composé pendant 10 ans sur un capital de 10 000 $ est supérieur à 1 600 $, sans tenir compte des contributions supplémentaires à l'investissement.
  • Des dépenses sont engagées même si la valeur des actifs (et donc de l'investissement) baisse.
  • Les rendements sont généralement à un chiffre, donc en supposant un rendement de 6%, un ratio de dépenses de 1, 5% réduit d'environ 25% du rendement d'un investisseur, et le rendement net n'est que de 4, 5%.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas gérés "activement" - c'est-à-dire que les décisions d'investissement sont prises "passivement" de sorte que le portefeuille suit un indice spécifique. Les FNB ont également des frais d'exploitation, mais ils sont généralement inférieurs aux frais des fonds communs de placement.

Coûts de négociation

Les frais de négociation des FNB comprennent:

  • Frais de courtage: les FNB exigent que l'investisseur ait un compte de courtage, qui peut facturer des frais annuels de tenue de compte. De plus, le courtier peut facturer une commission de 7 $ à 20 $ par transaction.
  • Écart acheteur / vendeur: Étant donné que les FNB sont négociés en bourse comme tout autre titre, il existe un écart acheteur / vendeur qui s'applique aux FNB. Selon le volume des échanges, cet écart pourrait être suffisamment important pour réduire le retour sur investissement. De plus, une action ETF peut se négocier avec une prime ou une décote par rapport à sa valeur liquidative (valeur liquidative) car le prix de marché du FNB dépend de l'offre et de la demande. Par exemple, ce FNB Vanguard avait un prix de marché de 52, 78 $ mais une valeur liquidative de 52, 60 $ au 1er décembre 2014.

Les fonds communs de placement peuvent également avoir des frais de négociation, parfois appelés frais de chargement ou de vente. La charge principale, également appelée charge de vente différée conditionnelle (CDSL), correspond aux frais facturés lors du rachat des fonds, tandis que la charge initiale est une commission similaire facturée à l'avance. Les fonds qui ne facturent pas ces frais sont appelés fonds sans frais .

En investissant, vous obtenez ce que vous ne payez pas. - Jack Bogle, PDG de Vanguard

Un investisseur devrait toujours choisir des fonds sans frais plutôt que des fonds qui facturent des frais d'entrée ou de sortie. Des fonds sans frais comparables sont presque toujours disponibles pour chaque classe d'actifs. Les autres frais facturés par certains OPC comprennent les frais de commercialisation 12b-1 ; selon le fonds, ces frais annuels peuvent être facturés pour un nombre fixe d'années ou - en cas de fonds de charge de niveau - perpétuellement chaque année. Cet article contient plus d'informations sur les coûts des fonds communs de placement.

Les taxes

Avec les ETF, les investisseurs peuvent décider quand prendre un gain ou une perte en capital en vendant leurs actions. Parce que les investisseurs ETF travaillent sur un marché de change secondaire, ils ne sont imposés que sur les gains de leurs actions et investissements personnels.

Avec les fonds communs de placement, la direction du fonds peut vendre des investissements à tout moment, et tous les investisseurs en fonds communs de placement sont responsables des taxes sur les gains de ces ventes spécifiques. Cela s'applique même si le fonds perd globalement de l'argent.

Accessibilité

Un des principaux avantages des FNB est que, contrairement aux fonds communs de placement, ils ne nécessitent pas souvent un investissement initial important. Les investisseurs peuvent acheter autant ou aussi peu d'actions d'un FNB qu'ils le souhaitent, ce qui permet aux personnes à faible investissement initial de participer. Cela permet également de se diversifier, car l'argent peut être réparti entre différents fonds ETF.

Les fonds communs de placement, d'autre part, ont des niveaux d'investissement minimum; parfois 2 000 $, voire jusqu'à 50 000 $ et plus. Cela peut empêcher des investisseurs individuels de participer ou de répartir leur argent entre différents fonds.

Transparence

Les ETF sont très transparents, car leurs valeurs sont basées directement sur les actifs sous-jacents, et les actifs sont généralement basés sur un indice. Les investisseurs peuvent voir la performance de l'indice à tout moment.

Avec les fonds communs de placement, cependant, le pool d'argent est réparti sur une gamme diversifiée d'investissements basés sur les seules décisions du gestionnaire du fonds. Les investisseurs reçoivent des mises à jour trimestrielles des actifs et des performances spécifiques du fonds, mais dans l'ensemble, il y a beaucoup moins de transparence qu'avec un ETF.

Flexibilité de négociation

En termes de trading, les ETF se comportent comme des actions et sont plus flexibles que les fonds communs de placement. Les transactions ont lieu directement entre les investisseurs et le fonds. Les investisseurs peuvent vendre à découvert des ETF, acheter sur marge et négocier tout au long de la journée. Cela permet aux investisseurs de placer divers ordres avec des limites spécifiques ou des paramètres de stop loss. D'un autre côté, les ETF prennent trois jours pour s'installer.

Les opérations sur fonds communs de placement ne peuvent avoir lieu qu'en fin de journée, une fois la valeur nette du fonds déterminée. Cependant, ils s'installent plus rapidement que les transactions sur ETF. Les investisseurs individuels interagissent avec les membres de la direction du fonds, plutôt que directement avec le marché.

Fluctuations intra-journalières

Étant donné que les ETF sont négociés en bourse pendant les heures d'ouverture de la bourse, le prix fluctue sur une seule journée. Cela permet aux investisseurs de profiter des fluctuations intra-journalières des prix et d'acheter (ou de vendre) des FNB à un prix avec lequel ils sont plus à l'aise.

En revanche, vous ne pouvez acheter des fonds communs de placement qu'au prix calculé à la fin de chaque jour de bourse.

À titre d'exemple, voici les prix sur 5 jours pour VTI (un ETF de Vanguard qui suit le marché boursier total) et VTSAX, l'équivalent en fonds commun de placement du même véhicule d'investissement avec exactement le même ratio de frais.

Prix ​​sur une période de 5 jours pour les ETF et fonds communs de placement équivalents - VTI et VTSAX - de Vanguard qui suivent le marché boursier total. Étant donné que les informations proviennent de la journée de bourse du 25 août 2015, le marché n'est pas fermé et le prix de l'OPC n'est pas encore disponible. Il indique donc une ligne droite pour le prix VTSAX ce jour-là.

Un investisseur actif essayant de chronométrer le marché aurait pu - théoriquement - investir dans VTI tôt le matin du lundi 24 août lorsque les marchés étaient en baisse et que le prix de VTI avait chuté à moins de 95 $. Un investisseur de fonds commun de placement dans VTSAX, d'autre part, ne pouvait avoir acheté dans le fonds au cours de clôture des jours. Cela protège les investisseurs dans les fonds communs de placement de la volatilité intrajournalière, mais limite également leur capacité à liquider rapidement.

Restrictions sur les échanges fréquents

La négociation de fonds communs de placement est souvent plus restreinte que leurs FNB équivalents. Un ETF est, par définition, destiné à être négocié en bourse. Il n'y a aucune restriction sur la fréquence à laquelle vous les échangez.

Cependant, les gestionnaires de fonds communs de placement tels que Vanguard imposent des restrictions sur la fréquence à laquelle un investisseur particulier effectue des transactions sur et hors de leurs fonds. Par exemple, un prospectus de fonds Vanguard explique:

Étant donné que des transactions excessives peuvent perturber la gestion d'un fonds et augmenter les coûts du fonds pour tous les actionnaires, le conseil d'administration de chaque fonds Vanguard impose certaines limites aux opérations fréquentes sur les fonds. Chaque fonds Vanguard (autre que les fonds du marché monétaire et les fonds d'obligations à court terme, mais y compris le fonds indiciel Vanguard à court terme protégé contre l'inflation) limite les achats ou les échanges d'un investisseur dans un compte de fonds pendant 30 jours civils après le rachat ou l'échange de l'investisseur sur ce compte de fonds. Les actions ETF ne sont pas soumises à ces limites de négociation fréquentes.

Les dividendes

Il n'y a pas de différence entre les ETF et les OPC en ce qui concerne les dividendes. Les deux versent des dividendes en fonction des distributions reçues des actions sous-jacentes détenues par le fonds. Le fonds reçoit des dividendes d'entreprises au cours de l'année et les accumule, les distribuant aux investisseurs de fonds en une somme forfaitaire chaque trimestre.

Articles Connexes