Arbitre contre médiateur

Arbitrage vs médiation redirige ici.

L'arbitrage et la médiation sont deux alternatives pour le règlement des différends et sont utilisées à la place du processus contentieux. Le choix dépend du contexte et de la situation. La différence entre un arbitre et un médiateur réside dans leur rôle et si l'accord ou le jugement est contraignant.

Tableau de comparaison

Tableau de comparaison entre l'arbitre et le médiateur
Arbitre Médiateur
SensUn arbitre est une personne neutre choisie pour régler les différends en dehors des tribunaux.Un médiateur est généralement celui qui résout les différends entre des personnes, des organisations, des États ou toute autre communauté.
JugementLe jugement d'un arbitre est considéré comme définitif et exécutoire.Un médiateur ne rend pas de jugement. Un médiateur facilite le dialogue entre les 2 parties et il leur appartient de s'entendre. Un accord conclu après la médiation n'est pas contraignant.
ApplicabilitéUn arbitre prend de l'importance en cas de litige majeur ou; lorsque les parties sont déraisonnables; ou lorsqu'un domaine d'expertise spécifique est requis.Un médiateur est généralement choisi pour résoudre un litige mineur; ou lorsque les parties ne souhaitent pas entrer dans la voie du contentieux; ou lorsque la confidentialité du problème est requise; ou lorsque la connaissance du problème est critique.
RôleUn arbitre est un juge du différend et fournit des mesures de règlement qui lient les parties.Un médiateur est plutôt un facilitateur qui aide à développer des options et à parvenir à une résolution mutuellement convenue. Il ne prend pas de décision pour les parties.

Différences dans le rôle d'un arbitre et d'un médiateur

Les médiateurs aident non seulement à résoudre les différends, mais aussi à prévenir les différends. Ils jouent un rôle pivot dans l'identification des intérêts mutuels et la promotion d'une communication saine entre les 2 parties impliquées. Ils encouragent une interaction efficace et aident à parvenir à une résolution mutuellement acceptable. Ainsi, les médiateurs ne rendent pas de jugement mais facilitent le dialogue pour parvenir à un accord.

Un arbitre est celui qui rend un jugement équitable pour résoudre un différend. La décision de l'arbitre peut être favorable ou non à une ou plusieurs parties impliquées; cependant, l'arbitre est un tiers neutre choisi par les parties au litige au lieu de plaider devant le tribunal. Le rôle de l'arbitre est de rendre un jugement dans le différend et ce jugement est juridiquement contraignant, sauf si les parties ont convenu au préalable que le jugement ne sera pas contraignant.

Coût, temps et résultat

La médiation d'un différend prend souvent moins de temps et les honoraires facturés par le médiateur sont plus souvent moindres. Il est également plus probable que la relation entre les parties et le médiateur se poursuive à plus long terme (au-delà d'un seul différend), car le médiateur cherche souvent à faire en sorte que les parties parlent et travaillent entre elles en parvenant à un consensus.

L'arbitrage prend généralement plus de temps et coûte plus cher car l'arbitre doit évaluer tous les faits, entendre tous les aspects de l'histoire, examiner toutes les preuves et rendre une décision juridiquement contraignante. Habituellement, les affaires traitées par des arbitres impliquent des parties qui ne travaillent plus ensemble après la fin du différend. Par conséquent, les mêmes parties ne sont pas susceptibles de travailler à nouveau avec le même arbitre.

Mode opératoire

Un médiateur a l'autonomie d'employer n'importe quelle méthode qui peut convenir à ce problème spécifique et n'a pas de directives strictes à suivre. Un arbitre se conforme généralement aux restrictions légales et suit une approche neutre pour résoudre les différends.

Qualités d'un arbitre et d'un médiateur

L'équité, l'expérience, l'expertise et la capacité d'analyser objectivement un différend et de rendre un verdict sont les qualités essentielles d'un arbitre. La confiance, la neutralité, la confidentialité, le respect des dispositions légales, l'écoute des patients, la connaissance des problèmes et la capacité de faciliter le dialogue et de permettre aux parties belligérantes de se parler sont les qualités essentielles d'un médiateur.

Articles Connexes